Please assign a menu to the primary menu location under menu

Le bain de Sonia : notre rencontre avec Sonia Krief

Découvrez le thalasso bain bébé

bain de Sonia Krief© Livealike
Découvrez notre rencontre avec Sonia Krief, initiatrice du concept du Thalasso Bain Bébé. Une expérience inoubliable pour les nouveaux parents.
Son nom ne vous dit peut-être rien, elle est cependant devenue en plusieurs années une référence pour les futurs parents proposant une expérience assez dingue… Un bain unique en son genre pour les nouveaux-nés permettant de dénouer les tensions liées à la naissance.
Un moment privilégié qui a séduit de nombreux parents dont plusieurs influenceurs qui en gardent un excellent souvenir.
Pouvez-vous vous présenter ? 
Sonia Krief : Je suis la petite voix des bébés. J’arrive à interpréter le langage du nouveau-né et lui va s’adresser à moi grâce à ses pleurs, sa gestuelle, ses mimiques. Je vais tenter de mettre des mots sur tout cela. 
Cela fait 42 ans que je m’occupe des nouveaux-nés et je pense que j’arrive à traduire ce qu’ils nous racontent. Cela peut être des difficultés physiques ou émotionnelles ou bien, ils me diront qu’ils vont bien, bien heureusement la majorité va très bien. 
Les bébés que j’aimerais rencontrer sont ceux qui ont vraiment quelque chose à débloquer. Pour qu’ils ne transportent pas avec eux ces petits bagages de naissance. On sait aujourd’hui qu’ils sont imprimés dans nos mémoires inconscientes, que cela reste dans un petit tiroir, mais que ce n’est pas effacé.

Le bain de Sonia

Au moment où je vide l’eau, toute la peine part avec.
En quoi consiste le fameux bain de Sonia ? 
Sonia Krief :  Je vais commencer par faire connaissance avec les parents de la grossesse jusqu’à la naissance du bébé. Il est important que la maman raconte ses sensations physiques et émotionnelles. Est-ce qu’elle a aimé être enceinte ou non ? Est-ce qu’elle a réussi à créer du lien tout de suite ou non ?
Je vais proposer ensuite le bain au bébé sans rien lui imposer, c’est lui qui va me guider. C’est difficile d’en parler en un mot : c’est un soin, c’est du lien, ce sont beaucoup de chose à la fois… il y a un gros décalage entre ce qu’on voit, ce qu’on ressent et ce qu’on vit.
Je vais proposer au bébé suffisamment de liberté pour qu’il puisse rejouer les choses qu’il a envie de rejouer pour dénouer des tensions. Il faut juste être totalement connecté à eux et les laisser nous parler.
Je vais essayer de mettre un nouveau souvenir sur ces premières douleurs et angoisses liés à la naissance. Quand l’enfant est soulagé, les parents le sont également.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Bain de Sonia (@lebaindesonia)

Jusqu’à combien de mois un bébé peut bénéficier de ce bain ? 
Sonia Krief :  Je dis aux parents de venir vraiment juste après la naissance pour les libérer le plus possible de tensions et de souvenirs. Plus c’est tôt, plus cela va être facile à dénouer. Le mieux est de venir durant le premier mois même si on peut toujours dénouer des choses au deuxième mois.
Combien de temps dure ce bain ? 
S K :  Cela dépend du bébé, ça peut être 15 minutes ou 20 … Je ne vais pas poser un temps, c’est le bébé qui va me dire si c’est bon pour lui ou pas. Je peux par exemple les sortir 4 fois du bain et les remettre à l’intérieur, car je ne sens pas que je suis arrivée au bout de ce que je peux proposer et que je ne vais rien lâcher.
Au moment où je vide l’eau, toute la peine part avec.
Comment vous est venue cette idée ? 
S K :  C’est mon histoire personnelle de bébé et d’accueil de bébé. Le bain n’est qu’un outil que l’on a mis entre mes mains. Ce bain, c’est comme mon livre, il a pour but de réaliser l’importance de l’accueil du bébé. Les 5 premières minutes avec votre enfant, vous n’allez pas les revivre deux fois. Les photos peuvent attendre, mais pas votre bébé. On ne peut pas rattraper ces 5 minutes précieuses.
Vous apprenez aux parents à créer la même ambiance chez eux ? 
S K :  J’explique déjà aux parents ce qu’il se passe dans le bain, surtout lorsqu’il ne se passe pas ce qu’ils pensaient qu’ils se passeraient. Beaucoup veulent voir leur bébé en train de dormir dans le bain, tout dépend du bébé et de la situation.
On fait appel à ce bain, le plus souvent, lorsqu’il y a eu une difficulté de naissance. C’est pour cela qu’il a été créé, ce n’est pas pour faire le show. Mon bain est au service du bébé pour le libérer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Bain de Sonia (@lebaindesonia)

Le bain est-il payant ? 
S K :  Non, il ne l’est pas. On a cependant une petite boite à sous, on soutient une association qui s’appelle MaMaMa, on vient en aide aux mamans ou futures mamans qui sont à la rue et n’ont pas les moyens pour des soins. Je demande aux parents de mettre minimum 30 euros dans cette petite boite. On soutient également l’association SOS préma.

L’école du bien naître

On forme des petites fées.
Vous proposez une formation à l’école du bien naître, doit-on avoir fait une autre formation au préalable pour pouvoir faire la vôtre ? 
S K :  Il y a 28 formations liées à la parentalité qui va  prendre en charge la femme enceinte (massage, etc.) jusqu’à la diversification alimentaire en passant par beaucoup d’autres choses. Pour réaliser ses formations, il faut être un professionnel de santé diplômé d’état. Il faut avoir une connaissance de tout le lien in utéro, du corps de la femme enceinte, savoir manipuler un bébé … Il y a des infirmiers, des sages-femmes, des ostéopathes… C’est une école de l’émotion, on parle toujours du lien parents/bébé.
Pouvez-vous nous parler du site mespremiersjours.com que vous avez créé ? 
S K :  On a mis en place une plateforme qui s’appelle mespremiersjours.com. On met en relation des professionnels formés chez nous, à l’école du bien naitre avec des parents qui souhaiterait un soin particulier. Vous avez la garanti d’avoir affaire à une professionnelle de santé spécialisée dans le bébé. On forme des petites fées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Bain de Sonia (@lebaindesonia)

Le livre “J’accueille mon bébé”

Ce n’est pas facile d’être parent, il n’y a pas de mode d’emploi.
Quelle cible souhaitez-vous toucher avec votre livre « J’accueille mon bébé » ? 
S K :  Mon objectif était que les parents comprennent qu’ils doivent se faire confiance. Ils le connaissent mieux que moi leur bébé. Ce n’est pas facile d’être parent, il n’y a pas de mode d’emploi. Chaque bébé est différent. C’est le début des fondations que l’on va construire pour créer l’adulte de demain. Il comprend tout et il a trop de pression sur ses épaules. On veut qu’il fasse ses nuits tout de suite, qu’il ne mange pas toutes les heures… Les parents doivent prendre conscience que leur vie va changer et va être tournée sur leur petit bout. Il faut qu’ils comprennent que tout n’est pas rose et qu’ils aient les outils. Malgré ces difficultés, c’est un super bonheur.
Une nouvelle édition va sortir en mai ? 
S K :  Oui, elle sera plus corsée encore.  Grâce aux formatrices que j’ai ici, j’ai encore plus de notions au sujet d’éveil émotionnel, de la mémoire des empreintes de naissance. Il va y avoir des photos et des vidéos…
Vous avez réalisé les bains de nombreux enfants d’influenceuses. Il y a t’il une rencontre qui vous a particulièrement marqué ? 
S K :  Oui, et elle m’a permis de changer l’image que j’avais sur le monde de la téléréalité. Il s’agit de Mélanie Dedigama et Vincent son chéri, ce sont des parents extraordinaires.
Beaucoup d’émotion… leur bébé est leur priorité, ils ont une disponibilité. Le papa est tellement touchant. Depuis que la petite Naya est baignée, je sais que c’est son papa qui s’occupe du bain, il a suivi mes conseils. Ils sont très touchants et sincères, c’est une vraie belle rencontre.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mel Dedigama (@meldedigama)

Vous accompagnez les futurs parents dans une toute nouvelle aventure, ils peuvent avoir peur. Si vous aviez un conseil à leur donner pour que les choses se fassent de manière sereine qu’est-ce que ce serait ?
S K :  Si la future maman a très peur, il faut se faire accompagner. Cela peut être de la sophrologie, de la psychologie du yoga, de l’hypnose… je trouve cela dommage de vivre toute sa grossesse avec des peurs surtout que l’on sait que l’on peut la transmettre. Il faut comprendre pourquoi il  y a ces peurs.
L’haptonomie peut aussi servir pour créer du lien in utéro.
Je pense qu’il y a un élément important à retenir, c’est également de lâcher prise, il faut arrêter de stresser pour tout.
Titre
Le bain de Sonia : notre rencontre avec Sonia Krief
Titre de l'article
Le bain de Sonia : notre rencontre avec Sonia Krief
Description
Découvrez notre rencontre avec Sonia Krief, initiatrice du concept de la Thalasso Bain Bébé. Une expérience inoubliable pour les nouveaux parents. 
Auteur

Leave a Response